n°24 — Terminé

Les guerres pour, par et contre l’information

Nicolas Moinet
Les guerres pour, par et contre l’information

Les guerres pour, par et contre l’information

 « Les guerres pour, par et contre l’information »

Renseignement offensif, désinformation, manipulation de la connaissance

 

Contexte et objectifs

Très médiatiques, les guerres de l’information relèvent d’une multiplicité de formes et d’une myriade de protagonistes qu’il est nécessaire d’étudier avec finesse et profondeur. C’est pourquoi il est important d’éclairer scientifiquement cet objet flou aux contours incertains. Pour ce faire, la R2IE propose un n° spécial sur les guerres par, pour et contre l’information. Une guerre par l’information, car informer c’est influencer (à des degrés divers certes qu’il sera intéressant de notifier). L’étymologie est d’ailleurs là pour le rappeler puisqu’en latin, informare signifie « donner forme à » ou « se former une idée de ». Derrière l’informatif il y a donc aussi le performatif. Une guerre pour l’information, dans le sens où l’enjeu est de savoir avant l’autre et d’obtenir des informations qu’il n’aura pas. Quel beau mot d’ailleurs que celui de renseignement, étymologiquement « instruire de nouveau » (ré-enseigner). Une guerre contre l’information, enfin, car ne pas permettre l’accès à l’information est le meilleur moyen de contrôler l’action de l’autre et surtout de favoriser son inaction. Une science s’intéresse même à l’une des dimensions de cette guerre contre l’information portée à son paroxysme : l’Agnotologie ou comment la société produit, entretient et propose l’ignorance.

Suivant cette typologie, et dans la large panoplie de manœuvres à disposition, on constate que si certaines relèvent de la guerre secrète (avec parfois même l’appui de services spécialisés), la tendance est à l’usage de méthodes légales d’intelligence économique où la transparence va jouer un rôle clé. Ce n’est donc pas nécessairement le plus puissant qui l’emporte, mais bien le plus intelligent, l’intelligence devant alors être comprise comme la capacité à décrypter le dessous des cartes pour mieux surprendre l’adversaire puis garder l’initiative afin d’épuiser l’autre camp.

Pour la première fois, un numéro d’une revue scientifique française en sciences de l’information et de la communication et en sciences de gestion se consacre à ces guerres de l’information avec une approche aussi bien académique pour valoriser la recherche dans le domaine qu’une approche du point de vue des praticiens qui répond à des réalités de terrain.

Un appel à contribution est donc diffusé, invitant toute personne qui le souhaite à proposer un article sur l’une des thématiques retenues pour ce numéro spécial.

Thématiques des articles à soumettre

· Renseignement offensif

· Désinformation

· Sharp Power

· Manipulation de la connaissance

· Ignorance stratégique

· Influence

Langues

Les articles proposés devront être rédigés en langue française.


Pour répondre à cet appel, vous devez vous inscrire pour obtenir un compte utilisateur sur la plateforme Numerev. Par ailleurs, merci de vous référer aux normes et procédures de soumission de la revue. Pour toutes informations complémentaires, veuillez utiliser le formulaire de contact de la revue.

Coordinateurs du numéro

Moinet Nicolas

Professeur des universités

University of Poitiers, Poitiers

Calendrier du numéro

  • Soumission des résumés : 03/05/2021
  • Retour aux auteurs : 11/05/2021
  • Envoi des articles complets : 12/07/2021
  • Retour des évaluateurs : 19/08/2021
  • Envoi des articles finaux : 10/02/2022
  • Publication envisagée : 14/09/2021