n°25 — Soumission des résumés avant le : 14/12/2022

L’intelligence économique en Afrique(s)

Christian Marcon, Mohammed Sqalli
L’intelligence économique en Afrique(s)

L’intelligence économique en Afrique(s)

Contexte et objectifs

Le continent africain est souvent qualifié de réservoir de développement. En effet, le chemin à parcourir par les différentes nations, par le biais des multiples parties prenantes (Gouvernements, entreprises, sociétés civiles…) n’est pas des moindres. Les défis sont multiples et les challenges à relever nécessitent l’implication de tous.

Dans cette perspective, les décideurs, intellectuels, entrepreneurs et chercheurs africains explorent les différents outils à mobiliser pour l’avenir de leur continent. L’intelligence économique, considérée comme une approche à différentes facettes, mais dont les contours restent unifiés à l’ensemble des disciplines de la collecte de l’information et sa bonne exploitation pour des fins stratégiques, peut constituer un cadre d’analyse opportun aux différents défis du continent africain.

De plus en plus de chercheurs appellent à la nécessité de s’intéresser aux spécificités des pratiques d’intelligence économique dans le contexte africain. En témoignent, par exemple, le succès pérenne depuis 2016 des Assises Africaines et Francophones de l’Intelligence Économique, ainsi que les ouvrages écrits ou coordonnés au cours de la décennie écoulée par S.W. Azeumo (L’intelligence économique camerounaise, 2013), D. Guerraoui (L’intelligence économique en Afrique. Expériences nationales et partenariats africains, 2019), F. Jeanne-Beylot (Atlas de l’intelligence économique en Afrique, 2021), L. Konate, S. Mortier et E. Darankou (Manuel de l’intelligence économique en Afrique, 2022) par exemple. A cette liste d’ouvrages, il convient d’ajouter notamment le numéro Vol. 12-1/2020 que la Revue Internationale d’Intelligence Économique a consacré à l’intelligence économique marocaine, et le Dossier de Recherches en Économie et Gestion n°9 publié par l’Université d’Oujda, consacré à la pratique de l’intelligence économique en Afrique, particulièrement au Maroc - l’un et l’autre numéro rendant hommage à la recherche et à l’engagement de ce pays dans l’intelligence économique. 

A défaut d’identifier un modèle africain unique de l’intelligence économique, au regard de la diversité de la mosaïque africaine qui conduit de nombreux auteurs à préférer parler « des Afriques », peut-être peut-on déceler des soubassements partagés dans les pratiques ? Ou doit-on considérer que, à l’image d’une Europe dont les approches nationales de l’intelligence économique sont substantiellement différentes[1], chaque pays doit développer son propre dispositif d’intelligence économique, suivant ainsi une logique de la théorie ancrée (B. Glaser & A. Strauss, 1967) ? Selon le prisme retenu (outils, méthodes, culture, management, stratégie), le regard porté sur l’intelligence économique en Afrique(s) peut-être sensiblement différent.

Si les ouvrages évoqués ci-dessus ont beaucoup apporté à la compréhension des pratiques, il reste encore à questionner l’intelligence économique dans sa substance africaine, notamment en Afrique subsaharienne :

- Qu’y a-t-il d’africain dans les pratiques et les dispositifs d’intelligence économique en Afrique ?  

- L’Afrique a-t ’elle besoin de développer son/ses modèle(s) propre(s) d’intelligence économique ? Doit-elle (et dans quelle mesure) prendre ses distances avec l’approche occidentale ?

- Quel est/devrait-être le rôle des gouvernements africains et des administrations dans la mise en œuvre de l’intelligence économique et d’une intelligence territoriale ? Quelle diplomatie économique ou intelligence stratégique ?

- Quelles formations académique, professionnelle, continue, événementielle, informelle… en intelligence économique faut-il en Afrique ?

- Comment les territoires mettent-ils en œuvre l’intelligence économique pour se développer ?

-  Quel rôle peut jouer l’intelligence économique pour un développement intra-africain ?

- Quelles pratiques d’intelligence économique ancrées dans les PME et les grandes entreprises africaines ? Quel rôle des think-tanks ?

- Quel rôle des sociétés civiles en Afrique dans l’intelligence économique ? 

 

Bibliographie indicative

ACHCHAB, B., HARRIZI, D. (2013) Les défis de l’intelligence économique au Maroc, La Revue Gestion et Organisation, 5 (2013), p. 130-137.

AZEUMO, S.W. (2013) L’Intelligence Économique, Camerounaise (IEC), L’Harmattan, 87p.

DUGOIN, C., (2021), L’influence comme lien entre géopolitique et intelligence économique en Afrique : étude de cas de l’influence russe au Sénégal et à Madagascar, Revue Internationale d'Intelligence Economique 2021/1 (Vol. 13), p. 37 à 52

GLASER B & STRAUSS A (1968) The Discovery of Grounded Theory: Strategies for Qualitative Research, Weidenfeld & Nicholson Ed., 271 p.

GUERRAOUI, D. (2019), L'intelligence économique en Afrique, Expériences nationale et Partenariats Africains, L’Harmattan, 296 p.

HAOUDI, A., BENNAGEM TOUATI, M. (2020) Les TIC en intelligence économique : quels développements en Afrique ?, Recherches en Économie et Gestion Dossier 9, n°1, juin, p. 139-155

HOURE, N. (2020) Les réalités de la veille stratégique et de l’intelligence économique dans les entreprises au Cameroun, Dossiers de Recherches en Économie et Gestion, Dossier 9, n°1, p. 121-138

JEANNE-BEYLOT, F. (2021), Atlas de l'intelligence économique en Afrique, édition VA Presse, 196 p.

KHERRAZI, S. (2020) Les spécificités de la pratique d’intelligence économique dans un contexte émergent – Le cas marocain, Revue Internationale d'Intelligence Économique 2020/1(Vol.12), p.13-33

KONATE, L., MORTIER, S., DARANKOU, E.  (2022) Manuel de l'Intelligence Économique en Afrique, édition VA Presse, 500 p.

SABER H., (2020) L’intelligence économique dans la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine. Enjeux et défis, Dossiers de Recherches en Économie et Gestion, Dossier 9, n°1, p. 283-300

TCHETCHOUA TCHOKONDE S., (2020) Intelligence économique et projet de renaissance africaine à l’horizon 2063 : de l’asymétrie à la symétrie dans les relations entre l’Afrique et ses partenaires étrangers, Dossiers de Recherches en Économie et Gestion, Dossier 9, n°1p. 11-23

Langues

Les articles proposés devront être rédigés en langue française.

 

Dates importantes

15 décembre 2022

Date limite de réception des résumés étendus.

20 janvier 2023

Début des notifications d'acceptation ou de refus.

20 avril 2023

Date limite de réception des articles complets.

10 mai 2023

Début des notifications d'acceptation, de correction ou de modification.

10 juin 2023

Date limite de réception des articles corrigés et définitifs.

Guide à la soumission des articles

· Soumission des résumés : Les auteurs soumettront dans un premier temps, un résumé n’excédant pas 4000 signes, espaces compris. Cet envoi de résumé se fera exclusivement via NUMEREV.

 

Ce résumé, qui doit parvenir au plus tard le 15 décembre 2022, permettra au comité scientifique de faire un retour, à partir du 20 janvier, aux auteurs concernant la pertinence de la proposition vis-à-vis des thématiques du numéro spécial de la revue R2IE.

Tout refus exprimé par le comité scientifique est définitif et sans appel.

· Soumission des articles complets : Les auteurs qui ont reçu une notification d’acceptation de la part du comité scientifique soumettront leurs articles, au plus tard le 20 avril 2023, sous forme d'un texte complet sur la plate forme NUMEREV

Un accusé de réception sera envoyé, sous 48h, aux auteurs.

Les articles doivent être d’une longueur de texte qui ne doit pas excéder 40 000 signes (espaces compris).

· Notifications d’acceptation : à partir du 10 mai 2023, les auteurs recevront une notification d'acceptation, de correction ou de modification des articles complets évalués par le comité scientifique.

 

· Date limite de réception des articles corrigés et définitifs. (si demandé par le comité scientifique) : 10 juin 2023. Le non-respect de cette date peut entrainer l’éviction pour cause de délai d’édition.

Evaluation des articles

Chaque article sera examiné par au moins deux évaluateurs (en double aveugle), qui estimeront sa pertinence, sa cohérence avec le thème du numéro, sa validité scientifique, son originalité et la clarté de son contenu.

 

 

Publication des articles

Les articles retenus feront l'objet d'une publication dans le numéro spécial de la Revue Internationale d'Intelligence Economique (R2IE) consacré à l’Intelligence Economique Africaine. Il paraitra à la fin du premier semestre 2023.

Comité scientifique du numéro

Prof. Mourad ATTARÇA, Maitre de conférences, Université de Versailles

Prof. Mohand BELKACEMI, Maître de conférences à l’École des Hautes Études Commerciales d’aller, Algérie

Prof. Amine DAFIR, Professeur d’économie à l’Université Hassan II de Casablanca.

Prof. Sibidi Emmanuel DARANKOUM, Professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Secrétaire Permanent de l’Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires.

Prof. Lucile DESMOULINS, Maître de conférences, Université Gustave Eiffel

Prof. Hafsa El BEKRI, Professeure en Économie internationale à l’Euromed Business School (EBS) de l’Université Euromed de Fès.

Prof. Stéphane GORIA, Maître de conférences, Université de Lorraine

Prof. Driss GUERRAOUI, Professeur d’économie à l'Université Mohammed V de Rabat-Agdal. Doctorat d’État en sciences économiques.

Prof. Emmanuel KAMDEM, Professeurs des Universités. ESSEC, Université de Douala, Cameroun.

Prof. Soulaimane LAGHZAOUI, Professeur en Sciences de Gestion à l’ENCG de l’Université Ibn Tofaïl. Chercheur-associé au CERGAM (Université d’Aix-Marseille).

M. Moubarack LÔ, Senior Fellow, Policy Center for the New South.

Prof. Zoubeyda MAHAMADOU, Docteur en Sciences de Gestion, Professeur Chercheur, École Supérieure de Commerce et de Marketing

Prof. Christian MARCON, Professeur en sciences de l’information et la communication à l’université de Poitiers. Directeur de la Revue Internationale d’Intelligence Economique

Dr. Mounir ROCHDI, Consultant Senior, International Trade Centre. Président de ThinkTankers.

Prof. Doudou SIDIBE, Professeur de relations internationales à l’ESIEE Paris. Docteur en Sciences politiques et en Sciences de gestion

Prof. Mounia SLIMAN, Professeure en Sciences de Gestion à la Faculté d’Economie et Gestion (FEG) de l’Université Ibn Tofaïl.

Prof. Mohammed SQALLI, Professeur en Sciences de Gestion à l’ENCG de l’Université Moulay Ismaïl. Chercheur-associé à l’IAE de Poitiers.

Prof. Severin TCHETCHOUA TCHOKONTE, Enseignant de relations internationales et stratégiques, Université de Maroua, Cameroun.

 

 

 

 

[1] Ce que le rapport Henri Martre, Intelligence économique et stratégie des entreprises a mis en évidence dès 1994 et qui demeure d’actualité, les fondamentaux structurels et culturels de la France, de la Suède, du Royaume-Uni, de l’Allemagne… n’ayant pas été bouleversés.


Pour répondre à cet appel, vous devez vous inscrire pour obtenir un compte utilisateur sur la plateforme Numerev. Par ailleurs, merci de vous référer aux normes et procédures de soumission de la revue. Pour toutes informations complémentaires, veuillez utiliser le formulaire de contact de la revue.

Coordinateurs du numéro

Marcon Christian

Professeur des universités
IAE
CEREGE
University of Poitiers, Poitiers

Sqalli Mohammed

Chercheur associé
CEREGE
ISI
University of Poitiers, Poitiers

Calendrier du numéro

  • Soumission des résumés : 14/12/2022
  • Retour aux auteurs : 19/01/2023
  • Envoi des articles complets : 19/04/2023
  • Retour des évaluateurs : 09/05/2023
  • Envoi des articles finaux : 09/06/2023
  • Publication envisagée : 30/06/2023